Comment éviter la Turista pendant les vacances ?

Comment éviter la tourista en voyage ?

Pour se protéger de la tourista, bien se laver les mains !

Quand on part en vacances, on ne pense qu’à profiter des bons moments en se détachant de son quotidien fatiguant. Mais quelque chose vient toujours gâcher le début du séjour. La Turista ou la gastro-entérite du voyageur n’est jamais bien loin, aussi est-il important de savoir comment l’éviter.

Qu’est ce que la Turista ?

La diarrhée du voyageur ou Turista constitue un problème intestinal qui peut gâcher les vacances. Au lieu de flâner sur les plages en amoureux ou en famille, vous ne verrez que la porte et la cuvette des toilettes pendant plusieurs jours, une vraie catastrophe. Maladie bénigne mais fort désagréable, elle est due à un changement de type d’alimentation et surtout de boisson. Si vous aimez boire à même le robinet ou encore au bord d’une rivière, arrêtez tout de suite. C’est la plus grande porte d’entrée des bactéries qui provoquent cette maladie !

Le plus souvent l’invasion se passe 3 à 5 jours après l’arrivée à destination et disparaît aussi quelques jours plus tard. Puis elle revient vers le 10e jour et là, vous irez visiter les WC au moins 5 fois dans la journée. Des douleurs abdominales s’ajouteront à tout cela, ainsi que des vomissements et parfois de la fièvre. L’agent responsable est rarement décelé mais la contamination se fait par les fruits, l’eau, les crudités, poissons et fruits de mer mal préparés. Cela peut aussi être lié à un manque d’hygiène comme des mains sales ou à cause de mouches sur les aliments. C’est une banale diarrhée mais qui fatigue énormément. Elle peut disparaître toute seule en quelques jours.

Certaines destinations présentent plus de risques que d’autre d’attraper la tourista. Il n’est pas rare d’être infecté par des colibacilles entérotoxiques pendant un séjour en Inde, au Viêt-Nam, au Mexique, en Amérique du Sud, en Indonésie et en Afrique Noire. Les shigelles sont plus particulièrement courantes en Afrique Equatoriale, en Inde, en Turquie, en Egypte et en Tunisie. Et les salmonelles vous infecteront plus souvent en Inde, en Turquie, au Proche-Orient, en Espagne, au Portugal, au Panama et en Colombie.

Comment lutter contre la Turista ?

Si on résume bien, tout est question de propreté car c’est surtout la saleté qui entraîne cette maladie. Quand vous buvez de l’eau, évitez de boire à même le robinet. Achetez-la en bouteille ou si vous ne pouvez faire autrement, utilisez les désinfectants disponibles dans les pharmacies. Ou encore si ce n’est pas disponible, faites toujours bouillir l’eau que vous voulez boire. Avant de manger, n’oubliez pas les bonnes vieilles habitudes qu’on apprend aux enfants et que nous adultes, avons tendance à oublier : se laver les mains. Évitez également les jus de fruits frais qui auraient pu être coupés à l’eau.

Préférez les aliments bien cuits et détournez vos regards de tout ce qui est tartare. Même si les crudités vous appellent avec détresse dans leur belle présentation, ne vous laissez pas tenter. Mieux vaut ne rien manger que de rester toutes vos vacances dans votre chambre à maudire la terre entière. Visez les produits fraîchement préparés et non ceux qui ont été exposés à température ambiante pendant des heures. Si par malheur vous avez contracté la turista, buvez le plus possible d’eau, respectez une hygiène de base et reposez-vous.

Avant de faire le grand voyage, pensez à prendre de petites boissons lactées pour qu’elles vous fournissent au moins une protection pour la flore intestinale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *