Voyage en Egypte : 3 manières différentes de découvrir le pays

Voyager en Egypte : 3 manières de découvrir le pays

Vous souhaitez voyager en Egypte ? Vous avez raison, il s’agit certainement du pays au monde le plus riche en termes de vestiges antiques.

Si vous êtes passionné d’antiquité et d’histoire, l’Egypte devrait vous faire rêver !

Mais l’Egypte a bien d’autres choses à vous révéler ! Que vous soyez fan de plongée ou que vous vouliez profiter de magnifiques balades, le pays des pharaons a de nombreuses choses à vous révéler.

Accessible à petit prix, il est possible de s’offrir un voyage en Egypte pas cher avec les offres de dernières minutes et autres offres promotionnelles à dénicher sur internet.

Dans cet article, nous vous proposons 3 façons de découvrir l’Egypte. Autour de ses sites archéologiques datant de plusieurs millénaires dans un premier temps. Puis, nous vous présenterons les meilleurs spots pour les amoureux de plongée. Enfin, nous vous ferons découvrir les déserts et les oasis égyptiens, un autre type d’excursion exceptionnel.

Découvrir les sites de l’antiquité égyptienne

L’Egypte est particulièrement connue pour ses incroyables monuments de l’époque pharaonique. Et à juste titre car ces vestiges du passé datant parfois de près de 5 000 ans sont préservés comme nul part ailleurs. Si vous aimez l’histoire, vous serez comblé en voyageant en Egypte : Que ce soit le plateau de Gizeh, les temples de Karnak, d’Abu Simbel, la vallée des rois et des reines ou encore le temple d’Horus, vous serez face à des édifices hors normes. Et il y a bien plus à voir si vous le souhaitez !

Les merveilles du plateau de Gizeh

Les plus belles pyramides d’Égypte et le Sphinx sont quelques unes des merveilles de l’Égypte ancienne, construit sur le plateau de Gizeh, un vaste complexe funéraire.

Le plateau de Gizeh, une impressionnante nécropole

L’Egypte est une destination exceptionnelle pour les amoureux d’antiquité.

Le plateau de Gizeh est un espace funéraire composé de plusieurs éléments dont les trois grandes pyramides de Khéops, de Khéphren, de Mykérinos et le Sphinx. Aux alentours des pyramides, on a des mastabas comme le Mastaba de Khoufoukhaf dont les détails architecturaux, entre autres les gravures, les inscriptions et les statues, méritent l’attention. Les statues du mastaba d’Idou font partie des plus impressionnantes. Quoi qu’il en soit, les pyramides et le Sphinx restent les pièces maîtresses du plateau de Gizeh.

Les merveilles du plateau de Gizeh : les pyramides

découvrit lEgypte : les pyramides

Le plateau de Gizeh, situé à l’orée de la ville du même nom qui se trouve à proximité du Caire, fait partie des sites incontournables d’Égypte. D’ailleurs, ce site fait aussi partie des escales phares des bateaux de croisière en Egypte.

C’est dans ce plateau mythique que l’on retrouve l’une des sept merveilles du monde : la pyramide de Khéops, la plus emblématique des monuments pharaoniques. La pyramide de Khéops, tombeau du pharaon éponyme, fut construite vers 2560 avant J.C. Sa pointe culmine aujourd’hui à 137 mètres si à la base la pyramide atteignait 147 mètres.

Deux autres pyramides constituent les merveilles du plateau de Gizeh : la pyramide de Khéphren et celle de Mykérinos. Plus petites que la pyramide de Khéops, ces dernières restent d’impressionnantes prouesses architecturales.

Ces majestueux monuments servaient d’édifice funéraire royal. Bien que l’époque des pharaons soit depuis bien longtemps révolue, les pyramides immortalisent le souvenir de ces souverains du passé. De forme et de taille très différentes, ces symboles égyptiens se trouvent tous sur la rive ouest du Nil, plus connue sous le nom de la rive des morts.

Ce n’est pas un hasard si les pyramides ont été placées de ce côté du Nil. En effet c’est de ce côté-ci que se couche le soleil. Les pyramides et leurs significations profondes étant ancrées dans la culture égyptienne jusqu’à nos jours, les villes d’Égypte ont été toutes bâties sur la rive.

Au total l’Égypte compte une trentaine de pyramides qui à elles seules constituent l’atout touristique majeur de l’Égypte. Il est difficilement imaginable de voir quelqu’un partir en séjour en Égypte sans projet de visite de ces monuments funéraires, héritage culturel et matériel le plus significatif et le plus représentatif du pays. D’ailleurs, les pyramides continuent jusqu’à aujourd’hui à fasciner aussi bien les touristes que les archéologues, les historiens et tous les Égyptologues. Les plus belles et aux dimensions les plus impressionnantes sont sans nul doute les pyramides de Gizeh.

Ces nécropoles royales sont celles qui ont le mieux survécu au temps. Toutes impressionnent aussi bien extérieurement qu’intérieurement. La découverte de la partie souterraine labyrinthique de ces caveaux pharaoniques est inoubliable.

Les merveilles du plateau de Gizeh : le Sphinx

Voyager en Egypte : le sphinx

Mystérieux, mythique, envoûtant, autant de mots qui pourraient décrire l’Égypte, ce pays fascinant, tant par son histoire que par sa culture.

Le sphinx est une sculpture qui fascine par son envergure mais aussi et surtout par les significations que pourrait avoir cette statue de pharaon avec un corps de lion. On dit qu’il s’agit de la tête du pharaon Khéphren mais l’hypothèse n’a pas été attestée. Dans tous les cas, cette sculpture attise la curiosité et soulève jusqu’à aujourd’hui de nombreuses questions. Il faut croire que tous ces mystères font partie du charme de ce monument emblématique de l’Égypte antique.

Visiter Karnak en Egypte

Lors d’un voyage en Egypte, les temples de Karnak figurent parmi les curiosités à ne pas manquer dans la région.

Le complexe religieux comprend un vaste ensemble de ruines de temples, chapelles, pylônes, et d’autres bâtiments situés au nord de Thèbes, aujourd’hui la ville de Louxor, en Égypte, sur la rive Est du Nil.

Le complexe de Karnak, à découvrir absolument

Si vous êtes de passage en Égypte, une visite du temple de Karnak s’impose. Cet immense complexe religieux de 123 hectares témoigne du savoir-faire architectural de l’Égypte pendant deux millénaires. En général, le site est ouvert de 6 h 30 à 17 h 30, cependant, en été, vous pouvez le visiter jusqu’à 18 h. Le mieux est de visiter les temples de Karnak soit en début de l’après-midi soit en fin d’après-midi afin de bénéficier d’un meilleur ensoleillement.

Pour vous rendre dans le complexe de Karnak, vous pouvez prendre un bus ou un taxi. Les plus aventuriers essayeront un moyen de transport particulièrement original : les calèches. Il faut noter que le tarif est le même que vous voyagiez en taxi ou en calèche.

Enfin, sachez que les problèmes dus à l’insolation ne sont pas rares pour les touristes en visite en Égypte. Vous pouvez toutefois les éviter facilement en prenant la bonne habitude de vous munir d’un chapeau de paille et d’apporter avec vous une bouteille d’eau fraîche.

Les temples de Karnak, à la découverte de l’Égypte ancienne

Voyager en Egypte : les temples de Karnak

Les temples de Karnak font partie des plus importants sanctuaires religieux de l’Égypte. Le site contient des enceintes spécialement conçues pour les différents dieux vénérés du temps des pharaons. Au nord se trouve l’enceinte de Montou, le dieu faucon, au centre trônait majestueusement celle dédiée à Amon-Rê ; celle de son épouse, la déesse Mout se dresse quant à elle, un peu plus loin au sud du temple.

La construction du complexe illustre la conception du monde par les anciens Égyptiens. En effet, son axe principal nord-sud suit le cours du Nil tandis que l’axe céleste est-ouest correspond au trajet du soleil.

En dehors de ces trois enceintes principales, le complexe religieux de Karnak regorge d’autres édifices aussi imposants. Nous pouvons citer en particulier le temple d’Osiris Pededankh au nord de l’enceinte d’Amon-Rê, le temple de Thoutmosis Ier, le temple d’Aménophis IV, le reposoir des barques et les sanctuaires des barques. Les différentes chaussées bordées de sphinx à corps de lion et à tête de bélier ou à tête humaine menant aux portes de chacune des enceintes constituent également une vraie merveille architecturale. Les temples de Karnak sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979.

Le temple d’Osiris Pededankh

Selon la légende, Isis et Osiris ont régné en bienfaiteurs en Égypte. Les vestiges du temple d’Osiris Pededankh témoignent de la grandeur de ce souverain, bien aimé de son peuple.

Osiris, divinité égyptienne, symbolisait le renouveau végétal ; il était également le garant de la survie humaine dans le royaume de l’Au-delà.

Plus généralement, ce dieu était la personnification de celui qui ne meurt jamais. Osiris régnait sur l’Égypte sous l’admiration et la reconnaissance de son peuple avant d’être tué par Seth, son propre frère. Ce dernier a dépecé le corps en 14 morceaux qu’il a dispersés dans tout le pays.

Isis, femme et sœur d’Osiris, partit à la recherche de ces membres pour le reconstituer. Après cela, elle usa de ses pouvoirs pour lui insuffler une seconde vie, de laquelle est né Horus qui reprit le règne sur l’Égypte.

Dans la civilisation égyptienne ancienne, Osiris est représenté enveloppé dans un linceul blanc, particulièrement moulant, ne laissant apparaître que son visage et ses mains. Dans celle de gauche se trouve le spectre, et sa main droite tient le flagellum.

La couleur de peau dans laquelle était représentée cette divinité égyptienne variait essentiellement en fonction du rôle qui lui était attribué. Peint en vert, Osiris représentait le dieu de la végétation et de l’agriculture. En noir, il symbolisait le côté momie, donc maître de la mort et symbole de l’accession à la vie éternelle. Il arrivait également que le dieu Osiris fût représenté sous la forme d’un animal, mais cela restait cependant rare.

Le culte d’Osiris se pratiquait sur l’ensemble de l’Égypte. Les prières qui lui étaient destinées consistaient essentiellement à lui demander sa bénédiction et de garantir une entrée au royaume de l’Au-delà après la mort de ses adorateurs.

Au fil des dynasties qui se sont succédé en Égypte, Osiris est devenu le dieu le plus vénéré de tous. Même les empereurs romains, qui ont conquis l’Égypte, lui apportaient encore des offrandes dans ses temples. Une autre forme de culte au dieu Osiris consistait à semer des graines d’orge sur une poterie à son effigie. Cela essentiellement pour son pouvoir végétant.

Le temple d’Osiris Pededankh se situe à l’ouest de l’enceinte de Montou, et au nord de celle d’Amon-Rê. Cet édifice a été construit aux alentours du grand complexe de Karnak, sur la rive droite du Nil. La découverte des vestiges du temple d’Osiris Pededankh est incluse dans le circuit de visite du site de Karnak, en plus de nombreux autres édifices. Après avoir traversé le Nil à bord d’une barque pour rejoindre la rive droite, vous aurez l’occasion de voyager dans le temps en marchant sur les chaussées qui mènent aux portes des différentes enceintes du grand complexe. Murs ornés de figures et d’hiéroglyphes, sphinx à tête humaine ou à tête de bélier viendront ponctuer votre visite et votre séjour en Egypte.

Les temples d’Abu Simbel

Le temple dAbou Simbel en Egypte

Les temples d’Abou Simbel sont deux temples de l’Égypte antique creusés dans la roche située près d’Abou Simbel dans le Sud de l’Égypte. Ils ont été sauvés et déplacés du grand projet du barrage d’Assouan entre 1964 et 1968. Le principe était de les exposer à un endroit proche de leur lieu d’origine mais à l’abri du lac de Nasser.

Construits par le pharaon Ramsès II, (XIXe dynastie) pour commémorer sa victoire à la bataille de Qadesh. Ces deux temples n’ont été découvert qu’au 19ème siècle

Ramsès II lance le chantier dès le début de son règne. Il souhaite ainsi renouer avec la prospérité qui régnait sous le règne de son prédécesseur, les temples doivent combler les dieux, assurer grâce au bon cycle des crues du Nil la sécurité alimentaire de ses sujets.

Le niveau de conservation de ces deux temples âgés de plusieurs millénaires est saisissant. Vous pourrez encore y voir les couleurs d’origine de certaines pièces !

Dificile d’accès, les temples dAbou Simbel sont néanmoins à voir absolument si vous voyagez en Egypte !

La vallée des rois et des reines

Découvrir lEgypte autrement : la vallée des reines

C’est dans la Vallée des rois, sur la rive ouest du Nil et non loin de Louxor qu’ont été creusés les tombeaux des pharaons du Nouvel Empire (1539-1075 av. J.-C.), de Thoutmôsis I à Ramsès XI. Durant cette période, la région est devenue un cimetière royal pour les pharaons mais également les reines, les princes, les hauts dignitaires et les élites des 18e, 19e et 20e dynasties.

Les tombeaux sont incroyablement décorés de fresques en hiéroglyphes grandioses et de peintures qui paraissent dater d’hier.

Des centaines de tombeaux ont été creusés dans les enclaves de la montagne. Vous passerez devant les colosses de Memnon pour une entrée en matière des plus grandioses. Ensuite, vous aurez la possibilité de visiter de nombreux tombeaux comme celui de Ramsès, Seti, Toutankhamon, ou encore Toutmosis II. Mais il y en a beaucoup d’autres…

Rendez-vous ensuite vers la vallée des reines pour explorer le fameux temple d’Hatshepsout qui a été complètement rénové et dont la finesse des fresques est tout bonnement éblouissante.

Découvrir Edfou en Egypte

Bien moins connu que les villes du Caire et de Louxor, Edfou, dans la Haute-Egypte, est pourtant une cité importante pour les passionnés d’histoire et d’Antiquité. Pour des vacances en Égypte enrichissantes, longez le Nil et partez à la découverte du plus impressionnant monument antique du pays en dehors des pyramides de Gizeh, à savoir le temple d’Horus.

Le temple d’Horus : une merveille antique

Temple dHorus pour découvrir lEgypte autrement

Située à 105 km au sud de Louxor, Edfou abrite l’un des plus importants temples antiques, celui d’Horus. Une croisière en Égypte remontant le Nil constitue l’un des meilleurs moyens de partir à la découverte de ce trésor architectural de la dynastie des Ptolémée. Dans un excellent état de conservation, le temple d’Horus témoigne du savoir-faire des ingénieurs égyptiens des deux siècles av. J.-C.. Long de 137 m et large de 79 m, le temple d’Horus est le second plus grand de l’Égypte après celui de Karnak. Ses colonnes mesurent 36 m de haut.

L’édification du temple a duré plus de 200 ans, commençant sous le règne de Ptolémée III pour se terminer à l’époque de Tibère. Selon les légendes, le temple est bâti sur le site où s’est affronté Horus, le dieu-faucon, et Seth. Les hiéroglyphes, parfaitement conservés, ont permis de connaitre exactement le déroulement des offices dédiés à Horus. Devant la salle hypostyle, vous pourrez découvrir une magnifique statue du dieu Horus. Les nombreuses offres de voyage en Égypte pas cher sont autant d’opportunité de partir à la découverte de ce trésor antique.

Une ville intimement liée au Nil

Depuis l’aube de l’histoire de la ville, les habitants d’Edfou ont entretenu une relation intime avec le majestueux Nil, source de vie et voie d’accès principale à la cité. Un escalier servant de nilomètre est toujours visible et vous donnera un aperçu de la variation de niveau du fleuve, tumultueux lors des crues. En dehors du temple, Edfou est une tranquille ville égyptienne comme on en rêve lorsqu’on réserve son séjour en Égypte.

Un détour par le marché est obligatoire pour s’immerger de l’ambiance particulière de la ville. L’animation qui y règne et les produits qu’on y vend enrichiront votre séjour. Prenez par ailleurs le temps de gouter à la gastronomie locale, parmi lesquels figure le kochari, un plat simple à base de pâtes, de riz et de lentilles. En soirée, un spectacle son et lumière est parfois organisé au temple pour mettre en valeur l’architecture, mais également la culture locale, notamment la danse.

L’Egypte, un lieu d’exception pour pratiquer la plongée

Avec la Mer rouge, l’Egypte offre plusieurs spots de plongée magnifiques qui feront la joie des amateurs de plongée débutants ou avertis. Nous allons voir dans cette section 3 des meilleurs spots de plongée en Egypte

Hurghada et ses environs, un lieu de plongée magnifique

La mer rouge pour pratiquer la plongée en Egypte

La Mer Rouge intègre des sites de plongée splendides et très appréciés des touristes. Localisée au sud du Canal de Suez, Hurghada est la ville à proximité de la Mer Rouge, la plus connue des touristes amateurs de plongée. Hurghada abrite plus de 100 sites de plongée d’une profondeur comprise entre 5 m et 50 mètres. Parmi les sites de plongée intéressants d’Hurghada nous pouvons citer « El Aruk Diana », un site de 12 mètres de profondeur offrant une excellente visibilité sous-marine. Les plongeurs expérimentés peuvent essayer des sites de plongée profonds comme « Umm Gamar » ou encore « Gay Samana ».

Pour profiter de la plongée tout en visitant un maximum de villes touristiques intéressantes aux alentours de la Mer Rouge, les amoureux de la plongée peuvent se rendre à la ville d’El Gouna, située au nord d’Hurghada, et profiter de ces sites de plongée divers. Vous pourrez encore faire de la plongée sous-marine sur le site de Qoseir ou d’El Nabaa. En dehors d’Hurgadha, les plongeurs ayant déjà acquis un certain savoir-faire en matière de plongée préfèrent pratiquer leur sport favori dans la ville de Marsa Alam, situé à 300 km au sud d’Hurghada. « Lahami », « Fury Shoals », « Ras samadai », les sites et spots de plongée abondent dans la ville de Marsa Alam.

Pratiquez la plongée à Sharm el-Sheikh et ses environs

Toujours pour un séjour sous le thème de la plongée en territoire égyptien, aux alentours de la Mer Rouge, vous pouvez aussi vous rendre directement dans la ville de Sharm-el-Sheikh. Ancien village de pêcheur situé au sud du désert du Sinaï, Sharm-el-Sheikh est actuellement un lieu incontournable de la plongée en Égypte.

Au cœur de cette ville, la plage de Naama Bay attire les touristes venant en famille ou entre amis. Si la plongée reste une activité touristique sollicitée sur cette plage, les vacanciers y viennent également pour le farniente ou encore pour goûter aux délices culinaires locaux proposés dans les différents restaurants de la plage.

Comme Hurghada, Sharm el-Sheikh est également une ville de référence en matière de plongée. Si vous débutez dans la pratique de ce sport aquatique, exercez-vous dans des sites peu profonds offrant beaucoup de visibilité tels que « Near Garden » ou encore « Middle Garden ». Si vous êtes déjà un as de la plongée, vous pourrez vous aventurer dans des sites tels que « Ras Um Sid » ou encore « Jackson Reef ». Pour sortir un peu de Sharm el-Sheikh, vous pourrez aussi vous rendre à la ville de Dahab, localisée sur la partie est de la péninsule du Sinaï, et faire de la plongée dans des sites et spots comme « Blue Hole », ou encore « Canyon ».

Découvrir les déserts et les oasis d’Egypte

Quand on parle d’Egypte, on voit de suite les pyramides et autres monuments pharaoniques comme les pyramides de Kheops ou de Gizeh, des monuments qui se découvrent entre autres lors d’une croisière en Egypte. Le pays possède pourtant de nombreuses autres facettes, aussi impressionnantes les unes que les autres comme la beauté du contraste entre le désert et l’oasis. En Egypte, on peut s’offrir un séjour hors des sentiers battus dans le désert, un séjour original qui constitue par la même occasion une opportunité de faire un voyage en Egypte pas cher. Dans le désert en effet, on vit comme les bédouins, à la belle étoile ou dans un bivouac. Côté confort, ce n’est pas le luxe mais rien ne vaut cette escapade en cœur de cette nature austère mais combien agréable. A l’orée du désert, les oasis s’annoncent comme un rêve.

Désert en Egypte : tomber sous le charme du désert blanc

Les déserts en Egypte

En Egypte, il y a entre autres le désert de Sinaï, connu pour l’histoire de Moïse et des 10 commandements, et le désert Lybique, connue pour ses étonnantes formations géologiques. Le premier est riche en histoire mais le second est tout à fait approprié pour un séjour insolite, passé dans l’un des plus beaux paysages de la région.

Le désert Lybique est le désert de tous les superlatifs : le plus beau, le plus étonnant, le plus sec, … et c’est ce qui fait toute sa particularité.

Situé à l’ouest de l’Égypte, ce désert fait partie du Sahara. Il est recouvert de sable en partie par du calcaire, source du désert blanc. Les roches friables y ont été taillées par le vent et l’érosion et forment aujourd’hui de véritables sculptures.

On y trouve de nombreux champignons géants mais selon l’imagination de chacun, on peut y voir des formes bien plus étonnantes !

A la découverte des plus belles oasis d’Égypte

Qui dit désert dit oasis et on en revient au désert Lybique qui abrite également les plus belles oasis d’Égypte, parmi lesquels El Dakhla.

Cette dernière constitue l’archétype même d’une oasis avec ses sources d’eau chaude, ses rizières et bien évidemment sa mer de palmiers de dattiers.

El Dakhla est un ville-oasis qui s’étend sur 80 kilomètres et possède des vestiges du passé à l’instar d’Al-Qasr, une citadelle islamique qui date du XIIe siècle.

L’Egypte compte en tout sept oasis et la plus authentique de toutes est probablement l’oasis de Siwa. C’est aussi le plus éloigné car elle se situe à plus de 500 kilomètres de la ville du Caire si El Dakhla n’en est qu’à 300 kilomètres. Cet isolement relatif a permis aux habitants de l’oasis de préserver leur culture ancestrale et leur tradition, ce qui fait toute la beauté de Siwa.

Nous espérons vous avoir donné l’envie de découvrir ce pays exceptionnel à travers notre article. N’oubliez pas que pour voyager dans de bonnes conditions, vous trouverez tous les accessoires de voyage qu’il vous faut sur la Grange à Jo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *